Cette position agit sur l'ensemble du corps, travaillant de plus en plus profondément
sur nos différentes couches de raideurs physiques et blocages énergétiques.


L'étirement profond

L'étirement profond
Restez dans cette position le plus longtemps possible.

  Choisissez une pièce à l'abri du froid et des courants d'air. Au pied du mur, on doit pouvoir s'allonger sur un sol dur, pas trop froid. Si besoin, étendez une couette ou un tapis de yoga. Vous pouvez également pratiquer cet exercice dans votre lit, à condition que votre matelas soit suffisamment ferme. Cet exercice peut être pratiqué n’importe quand et à la fréquence que vous jugez appropriée.

  Collez une hanche au mur avant d'y placer vos jambes. Cela vous aidera à plaquer vos fesses au mur, ou en tout cas à les placer le plus près possible de celui-ci. Vos pieds sont écartés de quelques centimètres seulement. Votre dos est droit, dans le prolongement de vos jambes. Votre tête repose sur le sol (les personnes souffrantes d'hypertension peuvent éventuellement utiliser un petit oreiller). Étirez vos bras derrière vous, droits, parallèles et dans le prolongement des épaules, les paumes vers le ciel. Laissez vos mains, coudes et bras reposer sur le sol. Si votre flexibilité ne permet pas encore à vos bras de toucher le sol, laissez les pendre derrière vous le plus droit possible.

  Respirez naturellement. Détendez-vous de l'intérieur en maintenant la position. Restez dans cette position le plus longtemps possible. Pour donner un ordre d'idée, les personnes les plus raides auront des difficultés à tenir cinq minutes alors que les personnes les plus souples pourront la maintenir plus d'une heure. L'important est que vous travailliez avec votre corps là où il en est, et que vous l'aidiez à repousser progressivement ses limites.

  Au cours de l'exercice, différentes sensations vont survenir: douleurs, fourmillements, engourdissements... Ces sensations sont normales et sont les signes que l'exercice est en train de faire son effet. Le corps s'assouplit, les os se repositionnent et l'énergie circule. Il s'agit d'être patient, de se détendre et de laisser au processus de guérison le temps nécessaire.

  Une fois l'exercice terminé, ramenez vos genoux et vos bras vers votre ventre et reposez-vous quelques instants.



Position de détente
  Ensuite, si vous le souhaitez, détendez-vous quelques minutes dans la position suivante:



Position de détente
À pratiquer après l'exercice... ou dès que vous en ressentez le besoin :-)
Le pouce d'une main repose sur le nombril, l'autre main sur la première.


  Allongez-vous sur le dos, la tête sur le sol ou sur un petit oreiller, le corps droit, les pieds joints. Le pouce d'une main repose dans le nombril. L'autre main repose sur la première. Main gauche sur la droite ou main droite sur la gauche, choisissez l'option qui vous est la plus agréable. Les doigts de chaque main ne sont pas trop écartés.

  Fermez les yeux et portez votre attention sur vos sensations corporelles.

  Respirez de manière naturelle, sans effort. En inspirant, autorisez votre ventre à se gonfler. En expirant, laissez-le se dégonfler doucement. Souriez légèrement et détendez tout votre corps.

  Cette position de détente peut également être pratiquée séparément, lorsque vous en ressentez le besoin, comme par exemple le soir avant de dormir.




En savoir plus
Origine
  L'étirement profond est une adaptation de la méthode la-jin (拉筋, étirement des tendons) popularisée par Hong Chi Xiao (萧宏慈).
La-jin avec un banc spécial La-jin avec des chaises et un mur

  Cet exercice est excellent et encore plus efficace que l'étirement profond. Seulement il nécessite un banc spécial (la meilleure option) ou une installation faite maison, avec deux chaises (ou une table basse) et un mur. Cet exercice est plus puissant et donc plus douloureux, mais reste accessible à tous. Même principe : restez le plus longtemps possible.

  Si vous êtes inspiré(e) et si vous êtes capable de pratiquer l'étirement profond pendant plus de 45mn, vous pouvez construire un banc la-jin avec les dimensions suivantes: banc : hauteur 55cm, largeur 55cm, longueur au choix. poutre : hauteur 170cm, largeur 8cm, épaisseur en fonction de la fente.

  L'étirement profond ressemble également beaucoup à la posture de yoga viparītakaraṇī (विपरीतकरणी). Vous noterez cependant que dans l'étirement profond les bras sont droits -étirant de ce fait plus profondément les épaules, que l'on est encouragé à rester le plus longtemps possible, et que l’on n’est pas requis de soutenir le bas du dos avec un coussin ou une couette comme recommandé par certains enseignants de yoga.


  J'ai créé la position de détente en me basant sur la posture de yoga śavāsana (शवासन) et des principes de médecine traditionnelle chinoise. À la différence de śavāsana, dans la position de détente, les mains et les pieds sont ensemble, conservant ainsi chaleur et énergie et accélérant le processus de régénération.



Questions fréquemment posées
· Pourquoi s'étirer?
À notre naissance et dans notre tendre enfance, nous sommes naturellement souples. Seulement avec l'âge, le stress, les mauvaises postures,... nous nous raidissons de plus en plus, et avec cela, les douleurs, les blocages énergétiques et les maladies s'installent. Pour inverser ce phénomène, il est important de s'étirer régulièrement.

· Par rapport à la plupart des étirements, quels avantages offrent l'étirement profond?
1- Plutôt que de n'étirer qu'une partie du corps, on étire à la fois les jambes, les hanches, le bas du dos, mais aussi le haut du dos, les épaules et les bras.
2- Plutôt que de s'étirer de façon brusque et superficielle, on reste dans la position, ce qui permet de travailler à des niveaux de plus en plus profonds de tensions musculaires et blocages énergétiques.
3- Contrairement à nombre d'exercices (certains exercices de yoga, par exemple), l'étirement profond ne nécessite absolument aucun muscle, aucune force. Ainsi, il est accessible à tous, tout âge confondu, sans risquer de se blesser, d'épuiser son énergie ni de renforcer des tensions déjà présentes.

· Quelles sont les bénéfices de la position de détente?
Allongés sur le dos, droits, nous autorisons l'énergie à circuler librement et le corps à se reposer profondément. Placer nos mains tel qu'indiqué permet de transmettre chaleur et énergie au dan-tien, notre centre énergétique. Notre centre énergétique ainsi nourri, nous nous sentons plus centrés et l'énergie de notre corps entier peut se réguler. Lorsque l'énergie repasse par les bras puis les mains, au lieu d'être dispersée, elle retourne dans le dan-tien, créant ainsi un circuit énergétique fermé d'auto-régénération.




Documents conseillés
· Paida and lajin self-healing -Hong Chi Xiao (en anglais)
· Paida and lajin self-healing -Hong Chi Xiao (en anglais)
· Recommended paida lajin regions for self healing common health problems -Hong Chi Xiao (en anglais)
· Paidalajin.com : le site officiel (en anglais et en chinois)
· Pailala.org : un autre site sur paida et lajin (en anglais)
· Lecture audio du livre Paida and lajin self-healing -Hong Chi Xiao (en anglais)
· Journey to Self-Healing : chaîne sur paida lajin (en anglais)