douleurs articulaires douleurs musculaires goutte
S T, 34 ans
Il y a quelques jours, j'ai eu une attaque de goutte. Ma jambe droite me faisait horriblement mal et je boitais. Un ami qui connaît vos méthodes m'a demandé ce qui m'arrivait et a proposé de m'aider. Il a travaillé sur moi pendant environ une demie-heure, frottant ma jambe et l'étirant à plusieurs reprises. Il m'a ensuite demandé de me reposer avec les mains sur le bas du ventre. Ma jambe était chaude, la circulation repartait. La douleur est TOTALEMENT partie, et jusqu'au jour d'aujourd'hui, je marche à nouveau normalement!
le 17 octobre 2017

dépression émotions et spiritualité mal de dos mal de tête sevrage (drogues, alcool)
Eric N., 22 ans, États-unis
Cela fait seulement 2 semaines que je pratique chaque matin l'étirement profond (de 15 à 20 minutes), frotter (zusanli) et frapper (principalement la nuque mais aussi d'autres zones endolories, selon le besoin du moment) mais je peux déjà ressentir les bénéfices suivants: mes maux de crâne et mon mal de dos ont disparu, je me sens beaucoup mieux dans ma tête, mon esprit est plus clair et mon visage plus détendu. J'étais accro aux drogues dures (principalement la cocaïne) pendant 1 an et ai décroché il y a un mois, suite à quoi je souffrais de crises de manque insupportables tous les 3-4 jours environ. Je suis heureux de constater que depuis que j'ai commencé ces exercices aucune crise n'est survenue! Je n'ai pas encore essayé les autres méthodes que vous proposez.
le 26 mai 2017

douleurs musculaires raideurs scoliose
Gabriela D., 28 ans, États-unis
Les exercices que vous m'avez montré ont réduit mes tensions musculaires à un minimum. J'ai souffert de scoliose aïgue depuis 15 longues années, ai reçu des soins et pratiqué le yoga depuis longtemps, mais ces simples exercices (particulièrement se frapper) ont apporté plus de résultats que presque tout ce que j'ai pu essayer par le passé. Pratiquer ces exercices quotidiennement, en complément au yoga, m'a apporté une fléxibilité et une détente que j'avais perdu depuis des années. Je suis très heureuse de tous ces effets sur mon corps.
le 29 avril 2016

émotions et spiritualité raideurs
Elena G., 40 ans, Pérou
Cela fait maintenant 2 mois que je pratique vos exercices d'auto-guérison régulièrement. J'ai beaucoup gagné en fléxibilité. La première fois que j'ai pratiqué ces exercices, j'ai pu libérer un nœud émotionel qui me faisait souffrir depuis plusieurs années. Mes émotions se libèrent, je suis plus présente à moi-même, plus centrée et plus ouverte à la fois. J'ai commencé à partager ces exercices avec ma famille. Merci infiniment.
le 12 avril 2016

douleurs d'estomac goutte hypertension maladie cardiovasculaire migraine prostatite surpoids
M. Lee
Monsieur Lee est artisan. Un jour, M. Leng, un ami lui, apporta le plan d'un banc et passa commande. M. Lee construisit le banc sans en connaître l'utilité. M. Leng commanda ensuite plusieurs douzaines, puis plusieurs centaines de bancs, comme cadeaux à sa famille et ses amis en Malaisie, Indonésie, Hong Kong, Angleterre, Allemagne et Afrique du Sud. En plus de leur offrir le banc, il leur expliquait consciencieusement comment pratiquer paida et lajin. Quelle générosité ! M. Lee et sa femme étaient stupéfaits d'apprendre de M. et Mme Leng que paida et lajin pouvaient guérir toutes sortes de maladies. Était-ce vraiment possible ? Cela semblait presque trop beau pour être vrai. Alors qu'ils étaient encore plein de doutes, les amis de M. Leng commencèrent à passer de nouvelles commandes à leur tour, demandant d'autres douzaines et centaines de bancs pour offrir en cadeau. C'était parce qu'ils avaient tous guéri en pratiquant lajin.

M. Lee souffrait de nombreux troubles de santé lui-même, et commença lajin sur le champ. Sa goutte, son hypertension, sa maladie cardiovasculaire, sa prostatite et ses douleurs d'estomac s'améliorèrent sans exception. Les migraines qui le torturaient depuis des années disparurent. M. Leng dit à M. Lee qu'il n'était cependant pas complètement guéri et lui recommanda de joindre un séminaire paida lajin. Quoiqu'encore empreints de doutes, M. Lee participa au séminaire de 7 jours. Effectivement, ses maladies n'étaient pas encore pleinement guéries. De nombreuses sortes de crises de guérison se manifestèrent pendant le séminaire, et perdurèrent pendant une semaine après le séminaire. La douleur articulaire causée par la goutte était si forte qu'elle le cloua au lit. Seulement, après ces crises de guérison, sa santé s'est maintenant bien améliorée et il rapporte se sentir vraiment léger. En plus de retrouver la santé, il est très heureux avec un “effet secondaire typique” de paida lajin : perdre ses kilos en trop!
le 1er novembre 2014

hypertension vertiges
Krishna , Inde
Après avoir passé 6 semaines en montagne, j'ai retrouvé les plaines du sud de l'Inde. 4 jours plus tard, j'étais pris de vertiges et perdais facilement l'équilibre. Sur le bon conseil d'un ami, j'ai pris ma tension artérielle qui affichait 200/100. Le docteur voulait me prescrire des médicaments mais je refusai. Dès mon retour chez moi, je me frappai l'intérieur des coudes, 10 minutes par coude. Les vertiges me quittèrent instantanément. En 4 jours, ma tension artérielle était revenue à la normale. Par le passé, je me frappais régulièrement les coudes et ma pression était normale. Seulement, j'avais arrêté cette pratique environ 4 mois avant l'incident.
le 11 juin 2014

douleurs dans la poitrine hyperventilation sommeil difficile
Janaki Van Den Brink, 60 ans, Pays-bas
Je suis une femme de 60 ans habitant aux Pays-Bas. Je découvris paida lajin sur conseil d'un ami. J'ai acheté un banc lajin et durant ces deux dernières semaines ai pratiqué paida [frapper] et lajin [l'étirement profond] chaque jour. Les résultats sont incroyables. Je souffrais pendant 8 ans d'hyperventilation, et particulièrement le soir, j'avais la sensation que ma poitrine était comme nouée par une corde invisible. Depuis que je me frappe et que je m'étire, l'hyperventilation et les compressions dans la poitrine ont pu être réduits d'au moins 80%, et la qualité de mon sommeil s'est grandement améliorée.
le 5 avril 2013

arthrite douleurs musculaires épaule douloureuse
Hanafi Widiasana, 73 ans, Australie
Je m'appelle Hanafi Widiasana, j'ai 73 ans, je suis d'origine indonésienne et j'habite depuis 1995 à Perth, en Australie. Je souffrais de douleurs sévères à l'épaule gauche et aux muscles avoisinants, ainsi que d'arthrite aux deux mains.

Le 5 septembre 2013, sur conseil de ma nièce (qui habite au Japon), je découvris les vidéos paida lajin sur Youtube. J'ai pratiqué paida 2 minutes et lajin 2 minutes par jambe. Les douleurs musculaires autour de l'épaule gauche ont disparu instantanément, m'apportant un soulagement sur l'ensemble de mon épaule. J'ai acheté votre livre « Paida and Lajin Self-Healing » sur Amazon. Après un mois à pratiquer paida 30 mn par jour et lajin deux fois par jour à raison de 20mn par jambe, mes douleurs d'épaule et mon arthrite ont quasiment totalement disparu. Merci.
2013

attaque douleurs d'estomac nausées vomissements
Zhang Hu, Chine
Le 5 mars, à 23:59, j'embarquai sur K570, le train Chongqing-Nantong, pour rentrer chez moi, à Yangzhou. À environ minuit et demi, peu après que les lumières se soient éteintes, on annonçait dans le train : « Un passager dans la voiture 14 est en train d'avoir une attaque ! Si vous êtes médecin, ou un professionnel de la santé, s'il vous plaît, dirigez-vous d'urgence vers la voiture 14. » Dans le passé, dans une telle situation, je n'aurai rien pu faire d'autre que de me sentir désolé et impuissant. Mais cette fois, c'était différent. Après un bref moment d'hésitation (n'étant pas médecin, je craignais d'être accusé de « pratique illégale de la médecine » ! haha), je couru vers le lieu de l'incident.

Plusieurs membres du personnels du train entouraient la souffrante. À la lumière de leurs lampes torches, je reconnu une femme d'environ 60ans. Son visage était pal. En me voyant arriver, ce qui je suppose était sa fille, me donna un résumé de sa situation : nausées, vomissements et douleurs d'estomac. Elle avait pris de la vitamin u, de la belladonne et des comprimés d'aluminium dissoluble (pour les douleurs d'estomac) mais les avait tous régurgité. Je demandai à la dame si elle me laisserait la frapper, lui expliquant que c'était une thérapie issue de la médecine chinoise. Elle accepta.

Selon mon expérience, lorsqu'un individu souffre de nausées et de vomissements, le point zusanli [36ème point du méridien de l'estomac] doit être frappé. Mais étant donné que toutes les maladies sont liées au cœur, je commençai par frapper neiguan [6ème point du méridien de la péricarde]. Rapidement, elle dit se sentir mieux. Je continuait de frapper jusqu'à ce qu'elle affirma se sentir bien. Son visage avait effectivement un bien meilleur teint. Le tout ne prit que 5 minutes. Deux agents qui avait observé la scène s'exclamèrent en même temps : « shen yi ! » (« guérisseur miracle ! »). Il m'est impossible de vous décrire comment je me suis senti à ce moment. En réalité, ce n'est pas moi qui suis spécial, c'est simplement cette technique qui est magique.
le 12 mars 2012

cancer des intestins cancer du foie cancer du système lymphatique
Mme T. A., Australie
En 1988, je souffrais d’un cancer des intestins, du foie et du système lymphatique. En trois mois, j’ai subi trois opérations des intestins, dont je suis sortie n’ayant que la peau sur les os. Pour le foie et les glandes lymphatiques, on m’a proposé une chimiothérapie, que j’ai refusée. Les anesthésies, les antibiotiques et les médicaments postopératoires m’avaient ravagé, et j’avais commencé à perdre mes cheveux par poignées.

J’ai remercié Dieu intérieurement, sachant que ce que j’avais lu me guérirait totalement si je l’appliquais à ma propre situation. J’ai décidé de ne pas en parler à mon médecin ou à qui que ce soit jusqu’à ce que je me sente totalement guéri. Je ne voulais aucun découragement ni aucune influence négative. J’ai persévéré dans la méditation et la relaxation et continué à boire les jus végétaux que je consomme régulièrement. Pendant trois mois, je me suis nourri de beaucoup de salades et de légumes, sans viande, ni aliments cuits, ni produits laitiers, huiles ou matières grasses afin de guérir mon foie. Tous les jours, je me suis massé tout le corps, y compris le crâne et le cuir chevelu avec mon urine. Comme l’a écrit J. W. Armstrong, et comme on peut le lire dans la Bible, « Oins ton corps ! » Je faisais cela l’après-midi et prenais ma douche le lendemain matin. Pendant la nuit, tôt le matin et entre les repas, je buvais jusqu’à huit verres de ma propre « eau de vie » par vingt-quatre heures. Neuf mois plus tard, je suis allé chez le médecin ayant l’air et me sentant en très bonne forme, ce qui fut pour lui une grande surprise. Il me croyait déjà morte. L’analyse de sang a montré qu’il ne restait aucune trace de cancer.
1988